عن التجارة مع شعوب افريقيا الشمالية "فرنسي"

 Du commerce des peuples de l'Afrique septentrionale


 
           Tougourt fut sans doute une ville romaine; on croit que c'est le Turaphilum de Ptolémée. Des pierres carrées bien taillées forment les murs de la casbah.
 
          Cette ville est fort riche, parce qu'elle est le centre d'un marché considérable; elle fût frappée, dit-on, il y a quarante ans, par le bey de Constantine, d'une contribution d'un million de francs. Le sultan de Tougourt ne sort jamais qu'entouré de sa garde nègre. Le jour de la fête du prophète, des cavaliers le précèdent, des fantassins le suivent, et des esclaves conduisent devant lui des chevaux magnifiquement caparaçonnés, couverts de selles brodées d'or, avec des boucles d'or aux oreilles et des anneaux d'or aux pieds. Il nous a payé l'impôt et a reçu le burnous d'investiture.  L'Arabe de la tente croirait déchoir s'il donnait sa fille en mariage au plus riche habitant des k's'our. Quelques nomades des environs de Tougourt disaient à M. le duc d'Aumale  Nos pères n'ont jamais touché la terre, nous ferons comme eux.
 
 
Du commerce des peuples de l'Afrique septentrionale 1 ed M.Mauroy P 15-16-17