المبعدون من أهالي تقرت لكاليدونيا الجديدة

Les déportés de Touggourt en Nouvelle Calédonie

 
Les déportés maghrébins en Nouvelle Calédonie et la culture du palmier dattier de 1864 à  nos jours -    Par Mélica Ouennoughi   P 106

 
 
L.Rinn nous indique que Naceur ben Chohra , homme de grande tente , fut insurgé comme les Ouled Mokrane. El Hadj El Mokrani s'était insurgé avec les Arab Gueraba qui couvraient la partie du sud-est algerien (Ziban). Les fractions des Arab Gueraba comportent les tribus Selmya , Rahmane, Bouazyd , et Ouled Mouléte .
 Ces tribus furent propriétaires de la presque totalité des palmiers dattiers des oasis de Biskra, nous l'avons vu : nomades , elles ont été depuis toujours inféodées aux Ben Ganah . Elles n'avaient pas cessé de battre en bréche l'autorité d'Ali Bey . Les noms des principaux acteurs de cette dissidence nous sont données comme suit : Cheikh de Nezla , Bouchemal ben Mohamed Goubi, son frére Goubi ben Goubi , les marabouts des Medjarya , El Hadj Ahmed ben Ali El Trabelsi, El hadj Brahim ben El Hadj Amor, tous deux mokaddem Rahmania de l'obédience de Nefta (Tunisie) et raliés dissidents de la Zaouia de Ben Abid.
 Les Chioukhs inféodés échappent ainsi au controle des officiers du Bureau arabe de Biskra , puis à une colonne française, avant de soulever les populations administrées aux deux soffs sahariens (Biskra) , dont ils furent protégés par les liens d'échanges et d'affinités ancestrales .Voyons comment ont été dirigées les opérations de répressions cavalières du Bureau arabe de Biskra contre le réseau insurrectionnel dans cette zone .